Bilan du confinement

Pour être honnête, j’ai mal vécu le début du confinement. Cela est tombé au moment ou nous devions avec mon mari prendre du bon temps ensemble. Nous sommes très fusionnels. Nous avions quelques sorties et restaurants prévus en amoureux, notre fils devant être gardé par ses grands-parents. J’avais envie à ce moment là de sortir du quotidien biberons/couches/siestes/rdv pédiatre/rdv SF, et de retrouver un certain dynamisme. Pour le coup, j’ai senti une certaine frustration, un peu comme une punition.

Mais le confinement nous a finalement permis de passer plus de temps ensemble. Mon mari travaillant sur Bourges la semaine (123 kms de chez nous), il part tôt et rentre tard. Nous arrivons néanmoins à profiter de nos soirées car nous nous couchons généralement vers 23h30-00h00 en semaine. Avec le confinement il est resté travailler à la maison, un bonheur. Nous avons ainsi pu voir grandir et s’éveiller nos fils, voir ses progrès quotidien, commencer la diversification alimentaire… ensemble ! Il n’a loupé aucune première fois : les premiers gazouillis et babillages, la découverte de ses mains et de ses pieds, le moment où il attrape volontairement ses jouets, la découverte de son reflet dans le miroir, les essais pour se mettre sur le ventre, ses premiers sourires rires et fous rires volontaires, ses envies de se mettre debout… tous ces petits moments précieux. Je suis vraiment ravie que le confinement  nous ait permis de vivre cela tous les 3. Pour une première grossesse, cela est une chance d’apprendre à être parents ensemble.

Le confinement a étonnement renforcé certaines amitiés tout en en éloignant d’autres. J’ai correspondu quotidiennement avec certaines personnes, prenant des nouvelles par rapport au covid19 mais aussi parlant de tout et de rien. Cette période m’a même permis d’en apprendre plus sur certains amis, elle a favorisé les confidences et les aveux (je suis une tombe, pas la peine de me demander, je sais très bien nier :p). Beaucoup sont venus aux nouvelles pour notre fils, nous demandant des photos pour le voir grandir ou les dernières anecdotes croustillantes de sa petite vie de bébé. Cela est très touchant. Avec mes amies jeunes mamans nous avons aussi beaucoup parlé de nos enfants, abordant tous les sujets. J’ai pris pas mal de nouvelles de copines enceintes qui n’ont pas forcément bien vécu le fait de ne pas pouvoir vraiment bouger de chez elles et de ne voir personne. La solidarité est importante dans ces moments là. Nous avons fais des apéros Skype, des anniversaires Skype, avec les amis, la famille. Mes parents ont pu voir notre fils prendre son bain, jouer, manger… en attendant de le voir en vrai. Nous avons appris à vivre autrement mais il était important de garder une « vie sociale ».

Et puis avec le confinement j’ai pris plus de temps pour faire des choses me faisant plaisir. J’ai pu enchaîner les livres, au frais sur mon canapé ou sur notre balcon, je crois que je n’avais pas autant lu depuis plusieurs années. J’avais envie de rédiger un petit journal des aventures de mon fils pendant le confinement que j’ai par la suite imprimé et relié et envoyé à mes parents, grands-parents et quelques amis (j’en ai gardé un exemplaire pour nous). J’ai pris plaisir à faire des photos, certes le décor était un peu redondant, de beaux portraits ou des mises en scène avec bébé. J’ai trié nos photos et réalisé les albums de 2016/2017/2018. C’était sympa de revoir toutes nos activités, les moments avec les amis et la famille ou en amoureux. C’est dingue de se dire que nous avons déjà fais autant de choses depuis que nous sommes ensemble avec mon mari ! J’ai testé de nouvelles recettes, j’ai pris le temps d’aller acheter de bons produits au marché tous les jeudis matin. Avec mon mari nous avons continué les promenades sur les bords de Loire, un moment de détente pour nous 3. Nous avons aussi fais quelques activités manuelles, préparé le premier Pâques de notre fils en nous lançant dans la confection de nos chocolats, dansé et chanté avec notre fils, regardé pour l’achat d’une maison, peaufiné nos projets, … tranquillement puisque nous avions le temps. Nous avons aussi pris pour habitude de regarder Koh-Lanta en ayant au préalable commandé des pizzas dans notre super petit resto qui a continué la vente à emporter pendant le confinement. Nous avons chacun organisé la fête surprise de l’autre. J’ai aussi bien avancé sur la fête des pères, nos 2 ans de mariage, l’anniversaire de mon mari et j’ai même repéré une boulangerie pâtisserie à Fleury qui réalise des gâteaux vraiment sympas pour les 1 an de notre fils ! (d’ailleurs j’en ai profité pour réfléchir à la déco et à la journée :p ). Bref le temps est finalement passé rapidement et j’étais contente d’avoir mes 2 hommes à la maison, rien que pour moi !

Depuis la fin du confinement, nous avons revu plusieurs fois mes parents et des amis proches tout en étant très prudents. Nous avons fais la rencontre de plusieurs bébés nés juste avant le confinement ou après. Nous avons pu aussi faire de belles promenades dans la région, profiter du beau temps et de la nature. Nous avons fais quelques emplettes pour nous faire plaisir (livres, vêtements, bières, plantations…) et visité quelques maisons. Nous allons voir la semaine prochaine ma famille en Auvergne (les arrière-grands-parents sont très émus de revoir notre fils), de belles retrouvailles en perspective. Nous ne voulons pas nous précipiter mais nous allons regarder pour partir quelques jours en vacances cet été et faire des activités en plein air comme le festival international des jardins de Chaumont-sur-Loire. Et pourquoi pas fêter nos 2 ans de mariage au restaurant, nous allons voir comment les choses se passent avec la réouverture des lieux publics. Nous reprenons petit à petit notre vie avec de nouvelles pratiques (masques, désinfection des mains…).

Pour terminer un petit + et – du confinement :

Les + : Du temps avec mon mari et mon fils, des moments magiques à 3, des discussions très philosophiques ou farfelues avec les amis, de nouvelles idées/surprises, la réalisation (sur papier) de mon futur tatouage, des victoires à des jeux (oui mon mari gagne quasiment tout le temps…), un balcon !!!!! (en dessous du jardin mais un luxe permettant de mettre le nez dehors, de manger dehors, de lire dehors, d’étendre son linge pour éviter qu’il envahisse le salon et que cela soit moche…), passer des journées en pyj’ tous les 3.

Les – :  Ne pas voir les proches, avoir peur d’être malade, se laver 40 fois les mains par jour, faire des drive et nettoyer les courses avec des lingettes, porter un masque avec 32°, ne pas pouvoir marcher plus d’1h, ne pas avoir la possibilité de faire des activités (spectacles, expos, ciné, évènements éphémères…), ne pas avoir pu aller voir des bébés qui sont nés juste avant ou pendant le confinement, avoir des guêpes qui s’installent dans le coffre de la voiture tellement nous ne l’utilisons plus, ne pas aller au coiffeur, ne pas avoir eu la possibilité d’emmener notre fils au bébé nageur, avoir les fesses plates à force de rester trop assise !

 

labyrinthe_artmazia

 

PS: la semaine prochaine, pas d’article, nous serons en vacances en Auvergne.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s