Découvertes du mois d’Avril

Voici donc les découvertes du mois d’avril 2020 avec des univers très différents :

 

  • Livre : Miroir de nos peines de Pierre Lemaitre

lemaitrePour moi, le dernier volume de la trilogie de l’entre-deux-guerres, commencée avec Au-revoir là-haut, est une belle réussite. Mais adorant cet auteur, je ne suis peut-être pas très objective 😉  Ce volume commence pendant la drôle de guerre et prend fin avec l’exode, avant que ne se mette en place l’occupation allemande. On retrouve Louise, dont la mère louait un local vétuste aux deux héros du roman Au-revoir là-haut, Édouard Péricourt et Albert Maillard, qui a bien grandi. Le personnage de Désiré Migault qui s’invente sans arrêt des identités, il est tour à tour faux avocat, faux médecin, faux instituteur, faux chirurgien, faux aviateur mais surtout, là où il est splendide, faux curé, met en place un comique de répétition qui prend finalement une place folle dans le récit. Loin de nous dresser des portraits figés, Pierre Lemaitre nous entraîne dans le quotidien très différent de chacun des personnages présents dans ce roman. Nous explorons leur vie, leurs peurs, leurs désirs, leurs failles en comprenant qu’ils sont unis par un lien. On a parfois envie de sauter un chapitre pour retrouver un personnage précis et suivre son histoire. L’auteur montre aussi que la guerre révèle parfois le meilleur ET le pire à la fois chez les humains. Ce dernier volume propose une intrigue plus classique, au dénouement peut-être plus attendu mais il regorge de détails et est à nouveau écrit dans un style très fluide.

 

  • Série : Elite

elitePlusieurs amis nous ont parlé de cette série donc pour ne pas mourir idiots, nous avons décidé de regarder la saison 1. Place ici à un teen drama qui nous plonge au cœur d’un lycée privé huppé, qui accueille trois jeunes gens issus d’un établissement situé en zone défavorisé. Un élève va être tué. Pour le coup, la série est très clichée. Elle aborde sans détour et sans tabou des sujets graves tels que l’addiction à la drogue, la maladie, la sexualité chez les adolescents (ici très libérées et débridées) , la pression parentale, les relations compliquées au sein d’un lycée frappé par un drame, la discrimination religieuse… Je trouve l’approche sentimentale poussive et une grande ressemblance avec des séries comme Skins, Gossip Girl et Pretty Little Liars. Un peu « too much » mais je comprends que cela puisse plaire à des adolescents (ayant moi même regardé les 3 séries citées plus haut à cet âge). Nous ne savons pas encore si nous allons regarder ou non les saisons 2 et 3, à voir, suivant la motivation.

 

  • Film : Le Château ambulant

chateau ambulantNetflix ayant mis en ligne 21 films du studio Ghibli, je ne pouvais pas louper ça ! Le chateau ambulant est une histoire de magie, de sorciers et de guerre. Une histoire d’apparences, d’amour et de secrets à percer. Le scénario est très riche (un peut trop même), le thème de l’apparence est important (tout un jeu sur celle-ci est mis en place, elle apparaît comme une punition ou comme un défi ), l’univers est à mi-chemin entre la réalité et la fantasmagorie avec en filigrane un conflit guerrier et destructeur, la palette des couleurs utilisée est superbe et j’avoue avoir un faible pour le petit démon Calcifer ! Cependant, même si le film est rempli de qualités, je trouve qu’il est un peu en dessous de d’autres films de Miyazaki notamment à cause des personnages moins marquants et un scénario un peu trop alambiqué pour permettre une immersion totale.

 

  • Trouvaille :  Les lanternes de Wajima

wajima japonLa région de Wajima est située dans le côté Nord-Ouest de la péninsule de Noto dans la préfecture d’Ishikawa au Japon. La région est riche en merveilles naturelles et abrite des fermiers, pêcheurs et artisans. Les rizières de Shiroyone Senmaida sont probablement l’attraction la plus populaire. Senmaida signifie « mille rizières ». Il y a en fait 1004 petites rizières avec l’océan comme toile de fond. Ces impressionnantes rizières sont cultivées à la main, un travail difficile possible par la coopération des fermiers et bénévoles de la communauté. Chaque année à la même période, les rizières sont illuminées grâce à des LED en mémoire du tremblement de terre de 2007 à Noto. La nuit, éclairées de lumières violettes, elles prennent une atmosphère surnaturelle.

 

  • Envie du moment : un tatouage

7796303894_des-femmes-temoignent-des-abus-qu-elles-ont-subis-dans-le-milieu-du-tatouageBon, pour ceux me connaissant, c’est une envie que j’ai depuis bien longtemps. Je n’ai encore jamais osé franchir le pas, j’avais peur de regretter mon choix, mon dessin, de ne pas supporter la douleur… et puis il y a quelques semaines, j’ai trouvé le dessin qui pouvait me plaire. Celui qui n’est pas un effet de mode, une lubie soudaine mais qui est symbolique. Mon mari va sans doute aussi se laisser tenter par l’expérience. Nous avons plusieurs amis qui vont chez le même tatoueur à Orléans qui réalise vraiment de beaux dessins donc cela me rassure. J’ai aussi 2 bonnes amies sur Paris qui vont se faire tatouer après le confinement, peut-être l’occasion d’y aller ensemble, je ne sais pas encore. L’année 2020 semble être l’année de tous les défis donc pourquoi pas en rajouter un 😉

 

Voilà pour ce mois d’avril très diversifié ! Rendez-vous en mai !

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s