C215 : artiste engagé

Aujourd’hui un petit article sur le street-artist C215 que j’affectionne depuis ses débuts, bien avant qu’il ne soit médiatiquement connu et que le prix des ses œuvres s’enflamment.

Voici une courte biographie avec des évènements marquants :

C215 est le pseudonyme de Christian Guémy né en 1973 qui vit et travaille à Vitry sur Seine. Il a obtenu à l’université plusieurs diplômes : maîtrise d’histoire, master d’histoire de l’architecture, et un autre d’histoire de l’art à la Sorbonne. Parallèlement à ses études, Christian Guémy contribue à l’encyclopédie des Compagnons du devoir. Il réalise ses premières œuvres à partir de 2006 en faisant du pochoir. Il participe au MUR dès 2007 et réalise, en 2013, un mur peint de 25 mètres à Paris, métro Nationale, représentant un chat. En 2013, il peint également le visage de la ministre de la Justice, Christiane Taubira, alors cible d’attaques racistes. Ses illustrations parsèment le jeu d’action et d’aventures Far Cry 4, qui sort en novembre 2014. En janvier 2016, l’artiste réalise au pochoir sur une boîte à feu un portrait multiple du policier Ahmed Merabet orné du fameux « Je suis Ahmed ». L’œuvre a été réalisée à la demande du commandant Stéphane Motel, du commissariat du 11e arrondissement de Paris où travaillait Ahmed et a été réalisé sur place, devant la famille. En décembre 2017, Christian Guémy réalise bénévolement le visuel de la journée « Toujours Charlie ! De la mémoire au combat », à partir du logo créé par les trois associations produisant l’événement. À l’occasion de la panthéonisation de Simone Veil, C215 avait réalisé deux portraits de cette femme déportée à Auschwitz-Birkenau parce que juive sur les boites aux lettres de la mairie du 13e arrondissement, à Paris. Quelques mois plus tard, aux alentours du 11 février 2019, elles sont taguées de croix gammées. Après avoir montré sa colère sur les réseaux sociaux, le 12 septembre, il restaure ces portraits, avec Pierre-François Veil, fils de Simone Veil, à ses côtés. Actuellement, il vend des tirages de sa dernière œuvre au profit des hôpitaux dans la lutte contre le coronavirus.

Christian Guémy s’est engagé pour différentes causes :

  • Mobilisation au côté de Reporters Sans Frontières pour la liberté d’expression en Turquie et la libération de journalistes emprisonnés dans les geôles sur décision de Recep Tayyip Erdogan.
  • Soutien à Cédric Herrou, agriculteur aidant les migrants à passer la frontière franco-italienne, poursuivi par la justice.
  • Implication dans le mouvement Toujours Charlie défendant la mémoire les journalistes, personnels et fonctionnaires de police liés à Charlie Hebdo.
  • Soutien à l’association ATD Quart Monde pour faire de la lutte contre la pauvreté une priorité  en associant les premiers concernés.
  • À l’occasion de l’inauguration le 12 avril 2019 du nouveau foyer pour femmes sans abri à la Mairie du 5e arrondissement, l’artiste a réalisé un portrait de Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Présidente d’ATD Quart monde de 1964 à 1969.

 

J’ai eu la chance en habitant sur Paris de me rendre à plusieurs de ses expositions, de pouvoir traquer, appareil photo en main, ses œuvres dans la rue. Je préfère ses représentations de l’enfance, des laissés-pour-compte, des amoureux et des animaux. Les portraits de sa fille Nina sont touchants, poétiques. Je trouve qu’il sait peupler les rues de portraits sensibles, plein de délicatesse. Il rend hommage aux anonymes, aux habitants des quartiers qu’il visite, il laisse son empreinte dans le monde entier (Londres, New York, Rome, Barcelone, Oslo, Varsovie, New Delhi, Moscou, Istanbul, Dakar, Sao Paulo, Toronto, Berlin). Il a une vraie finesse du trait, une large palette de couleurs et utilise plusieurs styles : acrylique, vernis, sprays… Même si  C215 joue le jeu des galeries, des institutions, il préfère avant tout la rue, le mobilier urbain, les boîtes aux lettres, les compteurs électriques EDF, les murs, les portes… Je suis également touchée qu’il mette son talent au service des plus démunis notamment les enfants lorsqu’il s’engage dans des causes humanitaires afin de lever des fonds. Une belle personne, une belle âme comme j’aime le dire. J’ai la grande chance de posséder une de ses œuvres chez moi, offerte par l’ensemble de ma famille pour mes 30 ans. Un cadeau fou mais qui me comble de bonheur. J’ai hâte de pouvoir à nouveau me déplacer pour aller voir ses nouvelles créations. Il peindra notamment, à la fin du confinement, une fresque en hommage à la caissière, Aïcha Issadounène, de Saint-Denis morte du coronavirus.

N’hésitez pas à vous rendre sur son site : https://www.c215.fr/C215/HOME.html

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s