57 jours, 20h, 30 mins et 21 sec…

… avant de faire la connaissance de notre petit garçon. Nous avons de plus en plus hâte. Neuf mois, ça file vite finalement. Mon mari a acheté un appareil de décompte dès que nous avons su la date présumée d’accouchement. Nous y jetons tous les jours un œil. La chambre est terminée, juste un peu de décoration à installer. Les habits sont lavés, les meubles sont montés, le matelas en coton bio est bien réceptionné (toute une histoire pour le faire venir !)… il ne reste qu’à faire de la place dans la cuisine et ranger les dernières petites choses. Nous avons essayé de privilégier au maximum les produits bio, naturels et écolo, que cela soit pour les habits, le linge, les objets / jouets, les produits pour laver… et d’adopter de nouvelles habitudes plus saines pour la santé de bébé et plus respectueuses de l’environnement.

Concernant la grossesse, il faut avouer que j’ai la chance qu’elle soit assez idyllique pour le moment. Je me sens pleinement à l’aise dans mon corps de femme enceinte et chaque kg pris me donne le sourire, moi qui rêvais d’avoir un beau petit ventre rond. Je mesure la chance de ne pas avoir eu vraiment de maux de grossesse. J’ai seulement eu les seins un peu douloureux et des nausées le 3e mois et du reflux gastro-œsophagien la semaine dernière qui a totalement disparu avec un médicament prescrit par ma sage-femme. Rien de bien handicapant donc quand je lis la liste des désagréments courants : malaises, constipation, envie fréquente d’uriner, sautes d’humeurs, œdème, contractions, diabète gestationnel, hémorroïdes, démangeaisons, gingivite, varices… la liste est longue quand on regarde et pour le coup je trouve cela amusant d’entendre les gens parler des « petits » maux de la grossesse car pour le coup, je trouve qu’ils ne sont pas si petits que ça ! Parfois je me dis que cela va partir en cacahuète le dernier mois, que je vais avoir tous les symptômes d’un coup ou alors que je vais avoir un accouchement horrible pour compenser :p Oui, je ne suis pas de nature très optimiste ! Sinon peut-être que le sort me réserve tous ces désagréments pour une 2e grossesse, qui sait… 😉 Enfin je vous rassure, avec un bébé approchant les 2 kgs, je commence à m’essouffler plus rapidement et à avoir mal au dos. Dès le début de ma grossesse on m’a conseillé de beaucoup marcher en me disant que les femmes enceintes ont tendance à ne pas bouger quand elles ont mal alors que justement cela est mieux pour le corps de faire au moins 30 mins de marche par jour. Ayant la chance de ne pas être alitée, je suis ce conseil à la lettre. Peut-être même un peu trop selon mon mari qui lutte pour que je fasse des siestes ou me repose plus. Mon quotidien n’a pas beaucoup changé, je vais toujours faire mes courses, je peux faire une aprem shopping sans soucis, je conduis quand j’ai la voiture, nous nous couchons toujours vers 23h30, nous allons au cinéma, voir des amis, au resto… rien à signaler de ce côté-là si ce n’est la grande frustration de ne plus pouvoir manger beaucoup de choses que j’affectionne ! Je rêve de pouvoir à nouveau aller au restaurant et me laisser guider par mon envie, sans me questionner sur les aliments de la carte ! J’ai aussi la chance d’être choyée par mon mari, notre amour et notre complicité sont plus forts que jamais.

Et pourtant, malgré ce tableau idyllique, je ne peux m’empêcher de me faire du soucis. J’ai toujours peur qu’un problème arrive à bébé, que l’accouchement se passe mal et de ne pas être à la hauteur. J’ai déjà ressenti ça avant mon mariage, j’avais peur de ne pas rendre mon mari assez heureux ! ( gros manque de confiance en soi , pas du tout, hum hum…). Heureusement je suis très bien entourée mais cette petite crainte est bien implantée en moi. Je sais qu’il est tout à fait normal d’avoir peur, je vais être responsable d’une petite vie et je veux le meilleur pour notre bébé. Il aura avant tout besoin d’amour. Et puis j’ai conscience qu’il faut du temps, du temps pour apprendre, du temps pour comprendre ce qui est bon pour son enfant et du temps à lui accorder, pour le voir grandir. Je sais qu’il faut profiter de chaque instant, chaque moment car ils grandissent vite, surtout au début. Mais que voulez-vous, l’anxiété est là 😉 Finalement devenir maman, c’est aussi beau qu’effrayant, ça prend aux tripes, c’est une remise en question quotidienne, une introspection, du stress mais un grand bonheur aussi et une aventure unique !

Vivement le début 😉

DSC_0867DSC_0864Photos prises par mon mari, j’adore ! En attendant la séance de photos spéciale grossesse que nous allons faire la semaine prochaine.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s