Découvertes du mois d’octobre

J’ai décidé une fois par mois (de préférence à la fin du mois) de vous faire partager la découverte d’un livre, d’une série, d’un film, d’une trouvaille (culinaire, artistique, locale, blog…) et de vous livrer l’envie du moment (voyage, exposition, création…).

C’est parti pour Octobre 2019 donc !

  • Livre : Une sirène à Paris de Mathias Malzieu

9782226439772-j-e1549455155487Difficile de faire un choix, j’ai lu 3.5 romans dans le mois, un livre sur le handicap et un livre sur la coexistence humains-robots dans les métiers et le futur. Mais j’étais tellement contente de retrouver Mathias Malzieu, auteur que j’affectionne tant, que j’ai décidé de choisir son roman. Là encore, j’ai trouvé un ouvrage poétique et inspiré narrant la rencontre entre un jeune homme et une sirène, sur fond de crue de la Seine. Sous sa plume, Paris prend des airs de lieu magique où les rêveurs ont toute leur place. Un conte moderne qui parle d’amour mais aussi de deuil, de rêve et de nostalgie. Le cerveau de Mathias Malzieu continue d’être une fabrique à rêves, que cela soit dans ses livres, dans ses disques ou dans ses films, on y croise tour à tour un Jedi perdu dans un western sous la neige, des monstres amoureux,  une femme-chocolat, un homme-horloge… un bonheur ! D’après les rumeurs, un film adapté du roman est en projet (une fois encore), il va falloir surveiller ça !

 

  • Série : Les Demoiselles du téléphone
    las-chicas-del-cable

J’avais envie de légèreté, d’une série à regarder tranquillement le midi en mangeant, qui ne m’empêche pas de fermer l’œil la nuit ou qui fasse fumer mes neurones. J’ai donc commencé la série les demoiselles du téléphone (j’en suis à la moitié de la saison 3), série espagnole qui se déroule dans le Madrid des années 1928. On suit 4 jeunes opératrices de téléphone qui possèdent leur caractère et s’inscrivent à leur manière dans la lutte des femmes pour leur indépendance. La série touche à de nombreux sujets : l’amour, la modernité, la sexualité, le féminisme, l’indépendance, les droits des travailleurs et la répression. Si l’intrigue est un peu simpliste et que parfois on voit arriver la suite à des kms, on s’attache vite à ces femmes et au fur et à mesure des saisons, chacune d’entre elles fait l’objet d’une intrigue qui lui est propre, centrée sur sa vie personnelle. Doña Carmen Cifuentes est à baffer, le beau Carlos Cifuentes fait fondre les cœurs et Alba Romero / Lidia Aguilar s’enfonce dans une intrigue de plus en plus sombre mais jusqu’à quand ? On regarde moins cette série pour sa critique sociale que pour ses histoires d’amour compliquées, sa succession de drames, ses mystères ponctués d’incessants rebondissements, et ses héroïnes sympathiques. Parfait pour l’envie que j’avais à ce moment là !

 

  • Film : Le meilleur reste à venir

38334726-33514626.jpg

Le film ne va sortir au cinéma que le 4 décembre mais nous avons eu le chance avec mon mari d’assister à l’avant-première en présence des réalisateurs, de Fabrice Luchini et Patrick Bruel. Pour être honnête, je n’attendais rien de particulier de ce film. J’avais juste terriblement envie d’entendre Luchini parler de son métier et de le voir en « vrai ». Et nous avons adoré tout simplement. Le film nous fait passer du rire aux larmes, avec des dialogues millimétrés et deux acteurs formidables qui forment un excellent duo. On y découvre deux amis, l’un bloqué dans ses repères, dans son monde, ses manières…l’autre sans manières, immature, volage. La maladie va venir brouiller le jeu et resserrer l’amitié, chacun devra se mettre à nu. On ne tombe jamais dans le pathétique, la fin d’ailleurs n’est pas une happy end. C’est l’histoire de la vie, de la dualité, de la différence, des quiproquos mais surtout de l’amour qui peut unir les gens. Un beau moment de cinéma que je vous recommande.  Je pensais sincèrement que j’allais vous parler du film Joker que nous avons été voir récemment mais mon choix se porte finalement sur ce très beau film français. Comme quoi…

 

  • Trouvaille : jeu de société Gloom

6b-gloom-cover

Nous avons organisé une journée jeux de société avec un couple d’amis qui a apporté ce jeu totalement décalé ! Le résumé ? : Gloom est un jeu sombre et humoristique, évoquant l’univers de Tim Burton ou de la Famille Adams, dans lequel vous serez amener à faire vivre les plus grands malheurs et les pires atrocités à des familles tout à fait sordides et obscures, jusqu’à ce que vous les apaisiez par une mort certaine et définitive. Plus il arrive de malheurs à votre famille, plus elle vous rapporte de points, plus des évènements heureux lui arrivent, plus vous en perdez. Sympa non ?! Graphiquement le jeu est vraiment chouette et  toutes les cartes sont transparentes et permettent justement de cacher des points ou ajouter des malheurs. Un univers inédit et un matériel original, nous avons passé un très bon moment !

 

  • Envie du moment : L’exposition Back Side / Dos 

vf_back_side_og_8877.jpeg_north_1200x_white.jpg

Dans ma tête, les envies ne manquent pas, par contre le temps… j’ai bien envie d’aller voir l’exposition Back Side / Dos proposée au musée Bourdelle à Paris. En abordant les liens du corps au vêtement d’un point de vue social et psychologique, l’exposition interroge la perception que nous avons de notre dos et de celui des autres : majesté d’une traîne de cour, charge d’un sac à dos, sensualité d’un décolleté et contrainte d’une fermeture…L’homme entretient avec son dos des rapports équivoques. Le dos se dérobe à sa vue, le rendant plus vulnérable ; et pourtant, la mode ne cesse de l’orner, de le charger ou de le dénuder. Zone la plus plane de notre corps, messages et motifs s’y déploient en toute lisibilité. Voilà les éléments qui m’ont donné envie d’aller voir cette exposition, moi qui ne suis pourtant pas très friande des expositions de vêtements. Le seul soucis, l’exposition se termine le 17 novembre à Paris. Je ne suis pas certaine d’avoir le temps de m’y rendre.

 

Voilà pour le mois d’octobre. Pas facile de se limiter à un choix unique par thème mais l’exercice est sympa. J’espère que cela vous plaira et vous donnera des idées !

 

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s